Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

VIH / SIDA bien expliqué

https://soropositivo.org/2019/03/16/ciclo-de-vida-do-hiv/

HIV/AIDSLe VIH et le SIDA habitent toujours l'inconscient collectif sous forme de condamnations à mort, de châtiments divins, de châtiments. SI je me suis mis à écrire sur tout ce que j'ai appris au cours de deux décennies de travail dans le domaine du VIH / SIDA, de la compréhension personnelle de celui-ci à ce que j'ai appris, après avoir appris, sur la façon dont les gens se voient, se voient et souvent moi voir à l'intérieur de mon travail, je finirais certainement par mettre le feu à cette pièce où je travaille!

En un seul coup, citant une brève conversation avec une personne qui croyait fermement et obstinément qu'elle était séropositive, malgré des tests non réactifs répétés, répétés et répétés (je dois écrire à propos de ce terme), la déclaration était la suivante:

- "Ça me va! J'ai fait la ***! Je suis un FDP qui a trompé ma femme et maintenant tout ce que je crains c'est pour leur santé! Je me f *** moi!

Je ne suis pas tous les jours «assez sanctifié» pour avoir un pétard comme celui-ci sur mon visage et ne pas réagir de manière passionnée! Et c'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai fini par arrêter mon travail personnel consistant à parler aux gens via WhatsApp! 

J'ai choisi de laisser le ballon avec Beto Volpe, qui aime et aime faire ce travail, qui m'a demandé ce travail et, oui, a une patience un peu plus large que la mienne pour ces placements malheureux.

Par oui, par non, conscient de toute l'obscurité qui existe encore autour du thème et de toute la lumière qui manque encore définitivement en moi, j'ai décidé de traduire un autre texte, et très large, qui a pour but de faire …

… Le VIH et le sida sont mieux expliqués

Bonne lecture Cláudio Souza

  • Sintomas
  • Causes
  • Diagnostic
  • Traitement
  • Prévention
  • Infection par le VIH: signes et symptômes à surveiller

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est le virus qui cause le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). Le VIH se transmet par le sang, le sperme et les fluides vaginaux et provoque une série de symptômes qui se manifestent peu de temps après l'infection, notamment de la fièvre et des ulcères buccaux. Après une période latente - au cours de laquelle le VIH évolue vers le SIDA (VIH / SIDA), la troisième et dernière étape de la maladie causée par le virus, lorsque les personnes infectées sont confrontées à des problèmes plus graves, notamment une perte de poids extrême et la manifestation d'infections opportunistes, avec un risque droit et immédiat pour leur propre survie et, au moins, avec de graves dommages à la qualité de vie de la personne vivant avec le VIH!

Lorsque le sida est apparu pour la première fois en 1981, l'écrasante majorité des cas étaient mortels. Après avoir déterminé que le VIH était la cause du SIDA et comment le virus se propage, ils ont pu développer des moyens de tester la présence du virus et de développer des traitements efficaces pour l'empêcher de se répliquer dans le corps - un protocole appelé thérapie antirétrovirale ( ART).1

Aujourd'hui, de nombreuses personnes séropositives, séropositives, peuvent commencer à prendre des médicaments et peuvent continuer à vivre, autrement, une vie longue et saine.

Numéros de VIH / SIDA Désolé ne m'intéresse pas

  • Décès liés au VIH depuis l'identification du virus (dans le monde): Plus de 30 millions
  • les personnes vivant avec le VIH aujourd'hui (dans le monde): Plus de 35 millions, 69 % dont en Afrique subsaharienne.
  • Aux États-Unis, les personnes infectées par le VIH: Sur 1,2 million
  • personnes infectées aux États-Unis qui n'ont pas été diagnostiquées (estimation): 20% à 25% A

Le sida est toujours considéré comme une maladie rare aux États-Unis: moins de 200.000 Les personnes séropositives développent le SIDA.

Symptômes de l'infection par le VIH / SIDA 

Les symptômes du VIH / SIDA peuvent être divisés en deux catégories: symptômes qui apparaissent lorsque le corps est infecté pour la première fois (stade 1, la phase aiguë) et ceux qui peuvent survenir après des années si le virus n'est pas traité et que l'infection peut évoluer vers le sida (stade 3 du VIH).2

Le stade 2 - infection chronique par le VIH - est généralement asymptomatique. Avec un traitement, une personne séropositive peut rester dans cette phase pendant des décennies. Sans traitement, le virus progresse généralement en 12 à XNUMX ans.

Infection primaire à VIH

Quelques semaines après son entrée dans le corps, le VIH déclenche des symptômes pseudo-grippaux et, dans certains cas, d'autres symptômes révélateurs:

  • Fièvre
  • Des frissons
  • Mal de crâne
  • Sueurs nocturnes
  • Pharyngite (mal de gorge)
  • Myalgie (douleur musculaire)
  • Arthralgie (douleur articulaire)
  • Fatigue
  • Lymphadénopathie (ganglions lymphatiques enflés, principalement dans le cou)
  • Ulcères de la bouche

Certaines personnes auront également des nausées, de la diarrhée ou des vomissements, et une personne sur cinq développera une «éruption cutanée au VIH», une affection cutanée maculopapuleuse caractérisée par une bosse, des zones roses / rouges couvertes par de petites bosses en forme de bouton qui se fondent souvent en seulement un. 

VIH / SIDA, latence clinique

HIV/AIDS

Après la période de latence, les signes indiquant que le virus commence à surpasser le système immunitaire comprennent:

  • Gonflement des ganglions lymphatiques - Veuillez noter qu'il s'agit d'un signe de VIH avancé, de SIDA, et pas une phase clairea Infection par le VIH pendant la période de fenêtre immunitaire.
  • Candidose (muguet), une infection fongique qui affecte généralement la bouche et / ou le vagin - Amarilis
  • Problèmes de peau: taches, lésions et plaies - le sarcome de Kaposi c'est un exemple
  • Sueurs nocturnes (hyperhidrose du sommeil) - un signe possible de TB actif
  • Perte de poids extrême 
  • C'est aussi le moment où une personne peut devenir malade avec des infections opportunistes, ainsi appelées parce qu'elles sont causées par des agents pathogènes qu'un système immunitaire sain serait normalement capable de combattre et de réprimer facilement. La candidose et la pneumonie sont deux des plus courantes.3

 Infection par le VIH: signes et symptômes a être observé

Le virus qui cause le VIH / SIDA est classé par les scientifiques comme un rétrovirus. Dans la plupart des organismes vivants, le matériel génétique d'une cellule est codé de l'ADN à l'ARN. Un rétrovirus est le seul qui utilise son ARN codant pour produire de l'ADN dans une cellule infectée, une inversion du processus normal.

Lorsque cela se produit, l'ADN nouvellement produit est inséré dans le noyau de la cellule hôte, séquestrant efficacement sa machinerie génétique pour créer plusieurs copies de lui-même, chacune étant capable d'infecter et de tuer une infinité d'autres cellules hôtes. Dans ce cas, les cellules hôtes sont des globules blancs appelés lymphocytes T «auxiliaires» - en particulier, T CD4 qui déclenchent la réponse immunitaire du corps.

En appauvrissant systématiquement ces cellules, le VIH diminue la capacité de l'organisme à identifier et neutraliser les virus envahisseurs, ainsi qu'un certain nombre d'autres agents (viraux, bactériens, parasitaires) contre lesquels il pourrait se défendre.

Au cours de l'infection initiale, le VIH se réplique vigoureusement, infectant et détruisant un nombre substantiel de cellules T CD4. Dès qu'il devient latent, le virus continue de se répliquer en silence, générant en moyenne la perte annuelle de quatre-vingts cellules T CD4.

En plus du VIH, un sous-ensemble du virus appelé provirus est incorporé dans des cellules et des tissus appelés réservoirs latents, où ils ne peuvent pas être facilement détectés par le système immunitaire. Même si le VIH est contrôlé avec des médicaments antirétroviraux, ces provirus peuvent persister, prêts à réapparaître en tant que VIH complètement formé dès que le traitement échoue ou que le système immunitaire s'effondre. Ce provirus forme le soi-disant réservoirs viraux.

Comment le VIH se propage 

Le VIH se propage des manières suivantes:

  • Contact sexuel non protégé
  • Partage d'aiguilles entre utilisateurs de s'injecter des drogues
  • Exposition accidentelle au sang
  • Transmission mère-enfant Pendant la grossesse 
  • Le VIH ne peut pas être transmis par la sueur, les larmes, la salive, les matières fécales ou l'urine.4
Pourquoi le dépistage du VIH est-il si important?

Souvent, ce n'est que lorsqu'une infection opportuniste apparaît pour la première fois qu'une personne peut soupçonner qu'elle est infectée par le VIH. 

À ce stade, le système immunitaire est généralement gravement affaibli, parfois gravement. J'ai vu ce processus à maintes reprises et j'ai vu des gens perdre des êtres chers de cette manière, dans une totale surprise et perplexité.

Parce que la manifestation opportuniste était grave, puissante et dévastatrice, ne donnant pas aux médecins la possibilité de renverser la situation, amenant la fatalité parfaitement évitable au sein de cette famille.

La meilleure façon d'éviter que cela ne se produise est de passer un test VIH au moins une fois; les personnes à haut risque de VIH devraient être testées deux à quatre fois par an.

Cause et facteurs de risque du VIH / SIDA - en traduction

Comment le diagnostic de l'infection à VIH est-il posé?

Le pronostic du VIH / sida a été, pour beaucoup, un obstacle majeur au dépistage. Mais le test positif pour le VIH n'est plus une condamnation à mort dans les régions développées du monde: Des études publiées en 2014 ont révélé que les patients qui commencent un TAR alors que la quantité de virus dans leur corps est relativement faible ont la même espérance de vie que la population générale.5

Il existe cinq façons de tester la présence de virus de l'immunodéficience humaine:

  • Modèle ambulatoire, dans lequel un échantillon de sang est prélevé dans un cabinet médical ou une clinique et examiné pour la présence d'anticorps contre le VIH; les résultats sont renvoyés dans cinq à dix jours.
  • Test rapide sur site, qui peut générer un résultat en 20 minutes en mesurant à la fois antigènes (protéines de surface du virus) ainsi que des anticorps dans un échantillon de sang prélevé sur une morsure de doigt, un échantillon de salive prélevé sur les gencives ou un échantillon d'urine
  • Test d'acide nucléique: un test sanguin qui mesure l'ARN du VIH dans le sang et est réservé aux personnes à haut risque d'exposition
  • Test à domicile qui utilisent un échantillon de salive et fournissent les résultats en environ 20 minutes
  • Kits de collecte à domicile qui détectent les anticorps dans un échantillon de sang que vous collectez et envoyez à un laboratoire pour analyse
Quand l'infection à VIH se transforme en sida

Pour une personne dont l'infection à VIH n'a pas été maîtrisée, le SIDA est diagnostiqué de deux manières:

  • Pour le diagnostic d'une maladie définissant le SIDA
  • Pour un taux de CD4 inférieur à 200 cellules par microlitre (µL).

Les comptes de CD4 normaux varient en moyenne entre 800 et 1600 cellules par µL. Une personne séropositive nouvellement diagnostiquée sera surveillée régulièrement pour surveiller tout changement dans son taux de CD4.6

Si le nombre de CD4> 500 et qu'ils ont supprimé la charge virale pendant au moins deux ans, la surveillance du nombre de cellules CD4 n'est plus nécessaire.

 À mesure que le VIH / SIDA est diagnostiqué?

Traitement contre l'infection à VIH et le SIDA

La prise en charge des symptômes de l'infection à VIH au stade aigu consiste généralement à bien se reposer et à bien dormir, à boire beaucoup de liquides, à bien manger et à prendre des analgésiques en vente libre pour soulager les maux de tête ou les douleurs corporelles si nécessaire.

Cependant, une fois que le résultat du test VIH est positif, il est essentiel qu'il commence à prendre des médicaments antirétroviraux pour contrôler le virus et l'empêcher de se répliquer, causant des dommages graves et irréversibles au système immunitaire.7

Il n'y a pas de remède contre le SIDA, mais le strict respect du traitement antirétroviral (TAR) peut considérablement ralentir la progression de la maladie, prévenir les infections et les complications secondaires et prolonger la vie.

En règle générale, la thérapie antirétrovirale dépend de trois molécules médicamenteuses différentes, une stratégie connue sous le nom de thérapie antirétrovirale hautement active (HAART). Cependant, cette trithérapie standard peut être remplacée par des thérapies avec deux médicaments, tels que Juluca (dolutégravir + rilpivirine).

Médicaments antirétroviraux sont organisées en six classes en fonction du stade du cycle de vie du VIH qu'elles affectent. En 2019, il y avait 28 molécules de médicament individuelles et 13 médicaments en combinaison à dose fixe (FDC) composés de deux molécules ou plus chacun. Huit des FDC peuvent être utilisés sous forme de pilule unique, une thérapie quotidienne.8

 Comment le VIH / SIDA est-il traité
Comment prévenir l'infection à VIH peut être moche

Bien que le VIH soit un virus hautement contagieux, il y a un côté positif: les formes de transmission sont bien comprises et également hautement évitables si des précautions spécifiques sont prises.

Pour réduire le risque d'être infecté par le virus, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommandent de prendre certaines précautions: 9

  • Limitez le nombre de partenaires sexuels que vous avez et assurez-vous que quelqu'un avec qui vous êtes intime a été testé et est séronégatif
  • Utilisez toujours une barrière, comme un préservatif, pendant les rapports sexuels, y compris le sexe oral.
  • Utilisez des aiguilles et des seringues neuves et stériles si vous êtes un consommateur de drogues intraveineuses.
  • Prenez un médicament quotidien pour vous protéger de l'infection, connue sous le nom de prophylaxie pré-exposition (PrEP)

 Comment prévenir le VIH / sida

Faire face à l'infection à VIH

L'infection par le VIH est une maladie chronique, ce qui signifie qu'elle doit être traitée quotidiennement. Néanmoins, minimiser toute maladie et dire qu'il est facile de la traiter est un manque de responsabilité envers l'humanité et, pour aller plus loin, essayer de rendre toute maladie «facile à gérer», puis de minimiser l'infection par le VIH. comme l'autre pathologie, il manque de respect à ceux qui font face à la pathologie comparée et à l'irresponsabilité à ceux qui ne savent rien face aux «facilités illusoires».

Les aspects les plus évidents de la séropositivité au VIH comprennent tout ce qui est nécessaire pour rester en bonne santé et que cela nécessite de la diligence et des efforts quotidiens, en cherchant à maintenir un mode de vie sain qui soutiendra la santé du système immunitaire; se conformer au médicament; et suivez les instructions du médecin lors de contrôles réguliers pour suivre tout changement de la charge virale et de l'état de santé général.

Cependant, la stigmatisation qui persiste en relation avec le VIH et les continuos malentendus sur la façon dont elle est transmise signifie que faire face à la situation s'étend à la façon dont vous vous comportez envers les autres et aussi à ce que vous ressentez envers vous-même. 

Pour cette raison, être franc avec vos amis et votre famille de confiance au sujet de votre statut VIH peut ou non,  aide beaucoup à se sentir soutenu et pris en charge; alors réfléchissez, et réfléchissez bien avant de choisir à qui parler

Tout aussi important, il peut être de trouver une communauté d'autres personnes qui sont également séropositives, ce qui peut être une bouée de sauvetage et une source de conseils importantes pour faire face à tous les aspects de la séropositivité.

Vous pouvez obtenir ce soutien en participant à des groupes de soutien locaux pour les personnes avec votre diagnostic et / ou en rejoignant les versions en ligne. Si vous ne parvenez pas à en trouver un, il y en a plusieurs ressources auxquelles vous pouvez faire appel.

Bien que recevoir un diagnostic de VIH puisse être perturbateur, les traitements actuels et une meilleure compréhension de la maladie en ont fait une maladie chronique gérable pour de nombreuses personnes. Si vous êtes infecté par le VIH, il est important d'en parler à votre médecin, qui pourra vous conseiller sur ce que vous devez faire pour rester en bonne santé.

 Faire face et bien vivre avec le VIH / SIDA

Gardez à l'esprit que lorsque je dis qu'il y a une vie avec le VIH, je ne fais rien de plus que dire la vérité et, néanmoins, il est beaucoup mieux, plus simple, sage et conseillé d'essayer de rester à l'écart du VIH, en ne faites partie de votre vie en prenant possession de votre corps, en habitant votre circulation sanguine. 

Bien que l'on dise beaucoup, depuis plus de vingt ans, Mara et moi avons gardé le VIH hors de la vie des autres sur la base de notre relation monogame, et en attendant, dans nos diagnostics, dans notre recherche l'un de l'autre, protégeons tous ceux qui nous trouvons le préservatif sur notre chemin et, par conséquent, nous le considérons, le préservatif, la protection la meilleure et la plus efficace.

Aimez, vivez, soyez heureux, faites-vous plaisir! Mais ne laissez pas le préservatif hors de votre vie.

Merci d'avoir lu

Traduit par Cláudio souza do Original en Qu'est-ce que le VIH / SIDA, écrit par James Myhre et Dennis Sifris, MD 

Évalué par Mara T. Mac

Nous suggérons, par analogie, cette lecture:

Infection primaire par le VIH. Comment le détecter et comment agir?

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza