Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

Risques de VIH et de contagion

Évaluez vos risques et rappelez-vous: les gens font des erreurs!

Risques de VIH et de contagion est le sujet de cette publication. Et cela inclut le risque d'infection par le VIH lors des relations sexuelles anales, SEX ANAL.

Il est important de comprendre les risques, les risques d'infection à VIH avant de paniquer, lorsque vous comprenez ces risques, vous n'aurez peut-être pas besoin d'avoir peur de vous faire tester. C'est un raccourci! Je ne dis pas que vous ne devriez pas passer l'examen.

Bien au contraire!

Risques de VIH et de contagion est le sujet de cette publication. Et cela inclut le risque d'infection par le VIH lors des rapports sexuels anaux, le SEXE ANAL.

Il est important de comprendre les risques, les risques d'infection à VIH avant de paniquer, lorsque vous comprenez ces risques, vous n'aurez peut-être pas besoin d'avoir peur de vous faire tester. C'est un raccourci! Je ne dis pas que vous ne devriez pas passer l'examen.

Bien au contraire! Les personnes sexuellement actives font des erreurs et le VIH a ses risques de contagion ...

HIV e Riscos de Contágio
C'est à quoi ressemblerait le virus s'il était visible à l'œil nu!

Oui, j'en suis sûr, la connaissance est le pouvoir! C'est une vérité indéniable. Et connaître les risques de contagion du VIH vous donne un grand pouvoir. Le pouvoir d'éviter Risques de contagion par le VIH! Tant que vous utilisez ces connaissances avec sagesse, équité et méthode. J'ai toujours su les risques d'infection par le VIH. Et il m'aimait très peu! D'une certaine manière, je roulais à très grande vitesse et sur une trajectoire de collision.

Et un tel parcours de collision pas avec moi! Et, en fait, ce n'était pas non plus avec personne d'autre. Mais avec le virus lui-même!

Le grand changement pour le mieux dans ma vie est venu avec le VIH!

HIV e Riscos de ContágioEt je sais, autant que je vous le dis, vous n'avez jamais cru que c'était le meilleur pour moi, cependant, c'était ainsi!

Et bien que cela puisse vous sembler, ami lecteur, ami lecteur, contracter le VIH, tomber malade et être à quelques pas de l'abîme, c'était, et certainement, la meilleure chose, le meilleur événement, et même le plus propice de tous. les choses qui sont arrivées dans ma vie.

C'est exactement pour ça que je suis là, presque une heure du matin, le 10 juin deux mille vingt, me préparant à programmer, pour aujourd'hui, vers 30hXNUMX (je n'ai pas encore décidé) ce texte.

Sur ce, je ne veux pas que vous vous laissiez emporter par moi, mon discours et ma réalité. Ne vous mettez pas en danger!

Chaque vie est une vie! Et chaque histoire est une histoire.

Lis le. La connaissance est aussi, en fait, le pouvoir!

Risques de contagion VIH!

HIV e Riscos de ContágioLe sexe anal et les risques d'infection par le VIH: Le risque de contracter le VIH varie considérablement selon le type d'activité sexuelle. Le sexe anal (rapports sexuels), qui consiste à insérer le pénis dans l'anus, comporte le plus grand risque de transmission du VIH si l'un des partenaires est séropositif. 

Vous pouvez réduire votre risque de contracter et de transmettre le VIH en utilisant des préservatifs de la bonne façon chaque fois que vous avez des relations sexuelles; choix d'activités sexuelles à faible risque; prendre quotidiennement des médicaments pour prévenir le VIH, appelés prophylaxie pré-exposition (PrEP); et prendre des médicaments pour traiter le VIH si vous êtes infecté par le VIH, appelé thérapie antirétrovirale (TAR).

Risque de contagion par le VIH

Le sexe anal est le comportement sexuel le plus risqué pour la transmission du VIH et la contagion du VIH. Les relations sexuelles vaginales présentent un risque plus faible et les activités telles que le sexe oral, les attouchements et les baisers présentent peu ou pas de risque de contracter ou de transmettre le VIH. La grande majorité des hommes qui contractent le VIH ont des relations sexuelles anales. Cependant, le sexe anal est également l'un des moyens par lesquels les femmes peuvent contracter le VIH.

Sexe réceptif contre sexe d'insertion

Lors des relations sexuelles anales, le partenaire insérant le pénis est appelé le partenaire d'insertion (dans lequel la pénétration se produit, je dessine ici) et le partenaire recevant le pénis est appelé le partenaire réceptif (ou inférieur).

Par conséquent, et objectivement, le sexe anal réceptif est beaucoup plus risqué pour contracter le VIH. Le partenaire inférieur est 13 fois plus susceptible d'être infecté que le partenaire supérieur. Cependant, il est possible que l'un des partenaires attrape le VIH par le biais de relations sexuelles anales à partir de certains fluides corporels - sang, sperme (le sperme), liquide pré-séminal (pré-sperme) ou par voie rectale - d'une personne séropositive. L'utilisation de préservatifs ou de médicaments pour se protéger contre la transmission peut réduire ce risque.

  • Être un partenaire réceptif pendant les relations sexuelles anales est l'activité sexuelle la plus à risque de contracter le VIH. O du fond Le risque de contracter le VIH est très élevé, car la muqueuse du rectum est mince et peut permettre au VIH de pénétrer dans le corps pendant les relations sexuelles anales.
  • Le partenaire d'insertion risque également de contracter le VIH pendant les relations sexuelles anales. Le VIH peut pénétrer principal le corps du partenaire par l'ouverture au bout du pénis (ou de l'urètre) ou par de petites coupures, égratignures ou plaies ouvertes sur le pénis.

Risque d'autres infections

HIV e Riscos de ContágioEn plus du VIH, une personne peut contracter d'autres maladies sexuellement transmissibles (DST), comme la chlamydia et la gonorrhée, pour les relations sexuelles anales sans préservatif. Même si un préservatif est utilisé, certaines maladies sexuellement transmissibles peuvent encore être transmises par contact peau à peau (comme la syphilis ou l'herpès). Vous pouvez également contracter l'hépatite A, B et C; parasites comme Giardia et les amibes intestinales; et des bactéries comme Shigella, Salmonella, Campylobacter E. coli de relations sexuelles anales sans préservatif, car elles sont transmises par les selles. Le fait d'être testé et traité pour des MST réduit les chances d'une personne de contracter ou de transmettre le VIH par le biais de relations sexuelles anales. Si quelqu'un n'a jamais eu d'hépatite A ou B, il existe des vaccins pour les prévenir. Un professionnel de la santé peut faire des recommandations de vaccins.

Réduire le risque de contagion par le VIH avec préservatifs et lubrification

Les préservatifs masculins en latex ou en polyuréthane sont très efficaces pour prévenir le VIH et d'autres maladies sexuellement transmissibles lorsqu'ils sont utilisés correctement du début à la fin pour chaque acte de sexe anal. Les personnes qui déclarent utiliser un préservatif réduisent systématiquement leur risque de contracter le VIH par le biais de relations sexuelles anales insertives avec un partenaire séropositif, en moyenne, de 63%, et de relations sexuelles anales réceptives avec un partenaire séropositif, en moyenne, de 72%. Les préservatifs sont beaucoup moins efficaces lorsqu'ils ne sont pas utilisés systématiquement. Il est également important d'utiliser suffisamment de lubrifiant à base d'eau ou de silicone pendant les relations sexuelles anales pour éviter la rupture du préservatif et la rupture des tissus. Les préservatifs féminins en nitrile peuvent également prévenir le VIH et d'autres MST. Étant donné que les préservatifs ne sont pas efficaces à 100%, envisagez d'utiliser d'autres méthodes de prévention pour réduire davantage votre risque.

PrEP

Les personnes séronégatives et à très haut risque de contracter le VIH peuvent prendre quotidiennement des médicaments pour prévenir le VIH appelés prophylaxie pré-exposition (PrEP). Si elle est prise quotidiennement, la PrEP est très efficace pour empêcher le VIH d'avoir des relations sexuelles. La PrEP est beaucoup moins efficace lorsqu'elle n'est pas prise de manière cohérente. Étant donné que la PrEP ne protège pas contre les autres maladies sexuellement transmissibles, utilisez des préservatifs le droit chemin chaque fois que vous avez des relations sexuelles.

PEP

Prophylaxie post-exposition (PEP) signifie prendre des médicaments antirétroviraux - médicaments utilisés pour traiter le VIH -après potentiellement exposés au VIH pendant les rapports sexuels pour éviter d'être infecté. La PEP ne doit être utilisée que dans des situations d'urgence et doit être démarrée dans les 72 heures suivant une éventuelle exposition au VIH, mais le plus tôt sera le mieux. La PEP doit être prise une ou deux fois par jour pendant 28 jours. Lorsqu'elle est administrée correctement, la PEP est efficace pour prévenir le VIH, mais pas à 100%. Pour obtenir des médicaments PEP, contactez votre médecin, votre service de santé local ou national ou allez aux urgences.

ART

Pour les personnes vivant avec le VIH, les médicaments anti-VIH (appelés thérapie antirétrovirale ou TAR) peut réduire la quantité de virus dans le sang et dans les fluides corporels à des niveaux très bas, si pris tel que prescrit. C'est appelé suppression virale- généralement défini comme ayant moins de 200 copies de VIH par millilitre de sang. Le médicament anti-VIH il peut même rendre votre charge virale si faible qu'un test ne peut pas la détecter. C'est appelé charge virale indétectable. Les personnes qui prennent le médicament anti-VIH tel que prescrit et obtiennent et restent supprimées ou indétectables par des virus peuvent rester en bonne santé pendant de nombreuses années et ne risquent pas de transmettre le VIH à un partenaire séronégatif par sexe. Seuls les préservatifs peuvent aider à se protéger contre d'autres DSTs.

Autres moyens de réduire les risques

Les personnes qui ont des relations sexuelles anales peuvent faire d'autres choix comportementaux pour réduire le risque de contracter ou de transmettre le VIH. Ces personnes peuvent:

  • Choisissez des comportements moins risqués, comme le sexe oral, qui présente peu ou pas de risque de transmission.
  • Testez et traitez d'autres maladies sexuellement transmissibles.

Cette page fournit des estimations de l'efficacité des options de prévention ci-dessus.

 

Découvrez comment vous protéger et obtenir des informations personnalisées pour répondre à vos besoins avec Outil de réduction des risques de VIH du CDC-

Remarque: il est en anglais. Appelez le AIDS Dial: 0800 16 25 50

Traduit par Cláudio Souza dans la nuit du 3 juin 2020 pour Soropositivo.Org

En attente de révision (veuillez vérifier volontairement et soumettre en utilisant le formulaire de contact s'il vous plaît. Si vous souhaitez le crédit, veuillez nous dire comment vous souhaitez voir ce crédit - reconnaissant)

Combien de temps pour commencer à transmettre le virus et le laisser infecté par le VIH?

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza