Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

Infection à VIH récente ou ancienne? Comment définir

Image Crêpes Suzette par Pixabay

Les lignes directrices pour le dépistage universel du VIH existent depuis longtemps. Cependant, de nombreuses personnes ne se font pas tester régulièrement pour le VIH. 

Cela signifie que, lorsqu'une personne reçoit un diagnostic de nouvelle infection par le VIH, elle peut se demander s'il existe un moyen de savoir quand elle a été infectée ou qui l'a infectée.

Infecção por HIV recente
Image Gerd Altmann par Pixabay

Diagnostiquer les nouvelles et anciennes infections à VIH

Il existe plusieurs façons pour les médecins de déterminer si une personne qui a récemment été diagnostiqué comment le VIH est également infecté. Dans de rares cas, lorsque le test est effectué trop tôt, les médecins trouvent des personnes positives pour l'ARN viral ou l'antigène p24, mais qui ne sont pas encore positives pour les anticorps.1 

Ce sont les individus aux premiers stades de l’infection par le VIH.

Cependant, ils ne seront pas détectés dans de nombreux tests VIH standard basés sur des anticorps. Par conséquent, ces diagnostics précoces d'infection à VIH sont quelque peu inhabituels.

Le plus souvent, les médecins essaient de déterminer si une personne qui a été testée séropositive pour le VIH a récemment été infectée ou non. Ces personnes ont déjà des anticorps contre le virus. Par conséquent, vos médecins sont tenus d'examiner certaines caractéristiques spécifiques de ces anticorps. Ces caractéristiques seront différentes chez les personnes infectées par le VIH et chez les personnes infectées déjà.

Détails! Le diable vit dans les détails!

Les caractéristiques des anticorps que les médecins examinent pour détecter Incidents d'infection à VIH comprendre:

  • Le type d'anticorps présents: différent isotypes des anticorps apparaissent à des moments différents
    Infecção por HIV recente
    Image Gordon Johnson par Pixabay

    après exposition à un pathogène. Pour de nombreuses maladies, cela peut être utile pour déterminer si une personne est nouvellement infectée ou non. Cependant, les anticorps IgM, qui sont généralement utilisés pour détecter de nouvelles infections, peuvent également être présents chez les personnes infectées par le VIH depuis un certain temps. Par conséquent, ce n'est pas toujours aussi utile pour la stadification des infections à VIH que les médecins le souhaiteraient. (Cependant, cela peut parfois être utilisé pour distinguer herpès infections par.)

  • Le nombre d'anticorps présents: Une fois que les anticorps commencent à apparaître en réponse à une infection par le VIH, ils augmentent sur une période de plusieurs mois. Ensuite, ils commencent à se stabiliser. Si ces changements peuvent être détectés, cela pourrait être le signe d'une infection relativement récente.
  • À quelles protéines du VIH les anticorps se lient-ils: Au fur et à mesure que l'infection par le VIH progresse, les quantités relatives d'anticorps dirigés contre différents antigènes du VIH changent. Vous pouvez l'utiliser pour déterminer si une personne a une infection à VIH précoce ou tardive.
  • Comment les anticorps se lient fortement au VIH: Les personnes nouvellement infectées par le VIH ont généralement des anticorps qui se lient moins fortement au VIH que les personnes déjà infectées.2Cependant, les personnes qui ont commencé le traitement peu de temps après l'infection peuvent également avoir des anticorps tout aussi bas. avidité.

Le test VIH standard ne peut pas faire la distinction entre les nouvelles et les anciennes infections

En conclusion, il est possible pour les médecins de déterminer si leur nouveau diagnostic de VIH est le résultat d'une nouvelle infection ou d'une infection plus ancienne. Cependant, cette information ne peut pas être déterminée par le test VIH standard. Déterminer si une infection nouvellement diagnostiquée est une nouvelle infection à VIH est le plus souvent effectué par des personnes travaillant sur la surveillance du VIH. Ce n'est pas une partie normale des soins aux patients. Par conséquent, si vous avez récemment été diagnostiqué séropositif et que vous vous inquiétez de la date de séroconversion, vous devrez peut-être parler à un spécialiste des maladies infectieuses au sujet de tests supplémentaires. Tous les médecins ne connaîtront pas ou n'auront pas accès à la technologie nécessaire.

En fait, la plupart du temps, les médecins ne feront pas ces types de tests sur des patients nouvellement diagnostiqués - même si cela leur est demandé. Généralement, on est considéré comme ayant un Infection aiguë (c.-à-d. transmission récente) uniquement lorsque le test a été effectué et était négatif l'année précédente. Les patients séropositifs nouvellement diagnostiqués qui n'ont pas été testés régulièrement ne peuvent souvent tout simplement pas savoir s'ils ont été récemment infectés.

Récemment infecté contre nouvellement diagnostiqué

Il est important de mentionner qu'il existe d'autres circonstances dans lesquelles les personnes finissent par être classées comme nouvellement infectées plutôt que récemment diagnostiquées.

  • Si une personne a des anticorps anti-VIH et est ARN positive, mais Western blot il est indéterminé. On pense que cela est un signe d'infection aiguë.3Ces cas peuvent être détectés à l'aide d'algorithmes de test de confirmation utilisés pour détecter le VIH.
  • Lorsqu'une personne est testée positive pour l'ARN viral, mais ne produit toujours pas d'anticorps anti-VIH.3Cependant, tous les tests VIH n'incluent pas un test ARN, de sorte que ces cas sont facilement manqués.
Pourquoi la détection de nouvelles infections à VIH est-elle importante?

Infecção por HIV recente
Temps. Le temps semble encore nous définir

Il est important de diagnostiquer de nouvelles infections à VIH sont encore nouveau. Cela peut réduire considérablement la propagation du VIH. Pour diverses raisons, les gens courent un risque très élevé de transmettre le VIH à leurs partenaires sexuels des semaines, des mois ou des années avant de savoir qu'ils sont séropositifs.

La première raison pour laquelle les personnes séropositives peuvent être plus dangereuses pour leurs partenaires avant d'avoir été testées séropositives est évidente. S'ils ne sont pas conscients de leurs risques, ils peuvent ne pas être motivés à pratiquer sexe sans risque.

La seconde est que les personnes nouvellement infectées ont généralement une charge virale plus élevée et sont plus contagieuses que les personnes infectées il y a longtemps.

Cela augmente les chances de transmission du virus lors de toute rencontre spécifique. Le troisième est que si vous n'avez pas été testé, vous n'êtes pas traité. Le traitement réduit considérablement le risque d'infecter votre partenaire. En fait, il est maintenant utilisé comme une forme de prévention.6 

Cette page vous a été utile? Il est important pour nous de savoir.

Traduit par Cláudio Souza do Original en Distinguer les nouvelles infections à VIH des anciennes (ouvre dans un autre onglet)

Sources d'articles

  1. Peters PJ, Westheimer E, Cohen S et coll. Rendement du dépistage combiné antigène / anticorps du VIH et test combiné de l'ARN du VIH pour l'infection aiguë par le VIH dans une population à prévalence élevée. JAMA. 2016 ; 315 (7) : 682-90. doi: 10.1001 / jama.2016.0286
  2. Overbaugh J, Morris L. La réponse anticorps contre le VIH-1. Cold Spring Harb Perspect 2012 Med .; 2 (1): a007039. doi: 10.1101 / cshperspect.a007039
  3. Hurt CB, Nelson JAE, Hightow-weidman LB, Miller WC. Sélection d'un test VIH: une revue narrative pour les médecins et les chercheurs. Sexe Transm Dis. 2017 ; 44 (12) : 739-746. doi: 10.1097 / OLQ.0000000000000719
  4. Volz EM, Ionides E, Romero-Severson EO, Brandt MG, Mokotoff E, Koopman JS. Transmission du VIH-1 lors de l'infection initiale chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes: une analyse philodynamique. PLoS Med.2013; 10 (12): e1001568. doi: 10.1371 / journal.pmed.1001568
  5. Selik RM, Linley L. Charges virales à 6 semaines après le diagnostic de l'infection à VIH aux stades précoces et ultérieurs: étude observationnelle utilisant les données de surveillance nationales. Surveillance de la santé publique du JMIR. 2018; 4 (4): e10770. doi: 10.2196 / 10770
  6. Cohen MS, Smith MK, Muessig KE, Hallett TB, Powers KA, Kashuba AD. Le traitement antirétroviral du VIH-1 prévient la transmission du VIH-1: où allons-nous maintenant? La Lancette. 2013 ; 382 (9903) : 1515-1524. doi: 10.1016 / s0140-6736 (13) 61998-4

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza