Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

Support avec une photo

Le nom social est acquis par la loi - Respectez

Vous qui êtes un travesti avez le droit d'avoir votre documentation, en particulier la carte SUS avec votre nom social. Ne vous laissez pas maltraiter. Si nécessaire, montrez la loi qui garantit ce droit

Vivant avec des amis travestis et des call-girls transsexuelles, j'ai réalisé que beaucoup d'entre elles ont peur d'aller dans une unité de santé pour plusieurs raisons ...
La plupart d'entre eux affirment ne pas vouloir passer par des contraintes en raison du nom d'enregistrement des naissances ...
D'autres affirment également qu'ils n'aiment pas se rendre dans un UPA 24H même s'ils sont malades ou ne vont pas dans un centre de santé parce qu'ils ne veulent pas être considérés comme des malades ...

un de mes amis a dit un jour que les gens associent encore la sexualité actuelle des travestis et des transsexuels aux maladies sexuellement transmissibles comme le VIH / sida.

Un groupe de filles d'un point de prostitution m'a rapporté avoir peur de subir un test VIH / SIDA et elles ont déclaré que lorsque les médecins arrivent à l'hôpital, elles veulent faire un test rapide pour diagnostiquer la cause d'un symptôme possible.
comme la pneumonie, les rhumes sévères, entre autres symptômes qui ne sont pas toujours liés au VIH / sida.

En ce qui concerne le nom social, beaucoup savent déjà que ce n'est plus un problème puisque, depuis le 13 août 2009, le ministère de la Santé a lancé l'ordonnance 1.820, qui prévoit les droits et

devoirs des utilisateurs de la santé, y compris le droit d'utiliser le nom social.

Lorsque j'ai demandé ma carte avec un nom social au bureau de santé près de ma résidence, j'ai eu une grande résistance de la part de la chef d'unité, car elle n'était absolument pas informée et n'était pas préparée à un tel poste.

J'ai été guidé par Carlos Alexandre Conseiller juridique de la Coordination spéciale de la diversité sexuelle de la ville de Rio de Janeiro, qui est le droit de toute personne d'utiliser le nom social si la personne se sent gênée même si elle n'est pas un travesti ou transsexuel.

Un détail technique est que la carte SUS doit indiquer uniquement le nom social sans nom d'enregistrement de naissance.

en faisant une enquête personnelle, j'ai trouvé que peu de filles travesties et transgenres font des tests de MST alias presque aucune d'entre elles, certaines qui sont revenues d'Europe et

il y avait des call-girls là-bas, elles cherchent un traitement au Brésil mais elles déclarent qu'elles n'utilisent pas de préservatifs avec les clients.

Certains rapportent qu'ils avaient l'idée que le traitement hormonal rendait les MST immunitaires, ce qui n'est pas vrai ...
Le traitement hormonal n'a rien à voir avec le traitement antirétroviral ou anti-VIH / SIDA.

Le gouvernement a peu fait pour mobiliser les travestis et les transsexuels qui vivent de la prostitution.
La plupart d'entre eux sont là dans les coins d'un quartier non pas parce qu'ils le veulent, mais parce qu'ils en ont besoin, parce qu'ils ont été une fois expulsés de chez eux par leurs parents, ils ont arrêté d'aller à l'école parce qu'ils ont été traités.
en tant qu'étrangers et ne respectant pas le nom social et le sexe apparent / informé, et pour ne pas obtenir un emploi formel sur le marché du travail!

Pays sans violence est un pays sans LGBTFobia!

Natasha Roxy

Vous qui êtes un travesti avez le droit d'avoir votre documentation, en particulier la carte SUS avec votre nom social. Ne vous laissez pas maltraiter. Si nécessaire, montrez la loi qui garantit ce droit

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza