Il y a une vie avec le VIH

Les résultats du traitement du VIH continuent de s'améliorer

Wellchair sur une plage avec des ballons colorés

Au début de ma vie avec le VIH, après un coma causé par une méningite virale, il n'y avait aucun traitement. Et donc, aucun espoir. J'ai perdu des gens, et beaucoup! Certains d'entre eux ont tout simplement disparu sur la route, et je ne sais même pas s'ils sont vivants ou non. Et comme je l'ai dit Martha Medeiros, la douleur qui fait le plus mal est la douleur et l'ignorance!

À propos de la vie avec le VIH, en ce qui me concerne, ce qui me dérange vraiment, c'est la neuropathie périphérique. Et regardez, je ne suis même pas "si mal »

Le traitement de l'infection à VIH continue de s'améliorer, selon une étude menée auprès de 77.999 XNUMX personnes

Tratamento contra o HIV
La journaliste Roseli Tardelli (si l'orthographe est erronée, pardonnez-moi Roseli) a un excellent projet en termes d'amélioration de la vie des personnes vivant avec le VIH, basé non seulement sur des exercices physiques. Le «lieu» est aussi un excellent centre communautaire !!!

L'efficacité de la thérapie antirétrovirale de première intention (TAR) continue de s'améliorer, selon une analyse des résultats de 78.000 personnes dans 181 études, publiée dans le Journal SIDA par le professeur Andrew Carr de l'hôpital St Vincent de Sydney et ses collègues. Plus des trois quarts des personnes ayant commencé un traitement entre 2011 et 2015 étaient toujours sous leur premier régime! Et ils avaient une charge virale indétectable trois ans plus tard.

Les résultats en 2011-2015 étaient significativement meilleurs que ceux enregistrés chez les personnes débutant un traitement entre 2006 et 2010, qui à leur tour étaient meilleurs dans les résultats observés chez les personnes ayant commencé le traitement entre 2001 et 2005 et entre 1994 et 2000. En outre, il y a eu une baisse soutenue de la proportion d'individus qui ont arrêté leur régime de première ligne. Dans ce cas, on parle d'interruptions dues à des effets secondaires ou à des choix personnels. Cependant, la proportion de personnes arrêtées en raison d'un échec virologique a été réduite d'environ 5%.

Ainsi, comme l'a dit Cazuza: «J'ai vu le visage de la mort. Et elle était vivante

Mais, aussi bons que soient les résultats post-2011, les chercheurs estiment que il est encore possible de faire mieux. Ils notent que même avec les schémas ART les plus modernes, un cinquième des personnes subissent un échec thérapeutique (interrompre ou modifier votre schéma thérapeutique pour quelque raison que ce soit) dans les trois ans suivant la initiation du traitement anti-VIH.

Le soi-disant TARV impliquait, en 1996, un médicament appelé DDI (Imagine the Devil on tablet)

Et voyez-le ici: Videx

L'étude contenait des indications sur les régimes susceptibles d'être les plus efficaces: les personnes qui ont commencé traitement au ténofovir (TDF ou TAF) associés à l'emtricitabine et aux inhibiteurs de l'intégrase étaient plus susceptibles de rester en traitement de première intention pendant trois ans. D'autres résultats ont montré que le test de résistance de base et la dose quotidienne unique étaient également prédicteurs du succès du traitement à long terme.

Cinq résultats de l'étude sur le traitement de l'infection à VIH

Tratamento contra a Infecção por HIV
5 étoiles? Oui, car je n'ai pas trouvé d'illustration de 4.3

Cinq résultats d'une importance particulière sont soulignés par les auteurs:

  • L'efficacité initiale de l'ART continue de s'améliorer. Cependant, plus de 20% des patients sous HAART à base d'inhibiteurs de l'intégrase après 2010 ont échoué pendant 144 semaines.
  • Les études de phase 3 surestiment la «Efficacité dans le monde réel».
  • Il y a peu d'analyses des caractéristiques des patients et d'examens cliniques collectés régulièrement pour éviter l'échec du traitement de routine du TARL'infection à VIH et ses conséquences.
  • Le taux d'interruption du TAR par l'échec virologique ne semble pas avoir diminué en plus de 20 ans.
  • Le temps de suivi de l'étude reste très court.

En beauté, la thérapie antirétrovirale, ART, est le fil conducteur de «nos vies»!

Les lignes directrices de traitement ART font des recommandations pour la sélection du traitement de première intention sur la base de l'examen séquentiel des études randomisées individuelles. Pour obtenir une impression plus précise de l'efficacité et de la durabilité du HAART de première intention, une stratégie était nécessaire. Ainsi, Carr et ses collègues ont mené une revue systématique des résultats rapportés dans 181 études portant sur 77.999 XNUMX personnes.

Expliquant, l'étude était de 1994 à 2017.

Un exercice similaire réalisé en 2008 a montré que le traitement à base de ténfovir / emtricitabine était plus efficace que le traitement par abacavir / lamivudine lorsqu'il était utilisé avec un inhibiteur de protéase boosté ou un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI).

Une mise à jour en 2012 a montré que le traitement basé sur un inhibiteur de l'intégrase était supérieur au traitement, y compris un inhibiteur de protéase potentialisé ou des INTI. Il a également montré que différences de résultats selon la charge virale étaient inférieurs pour inhibiteurs d'intégrase que les inhibiteurs de protéase potentialisés et les INTI.

Etudes sur l'amélioration contre 0 Le traitement de l'infection à VIH n'a pas évalué les traitements de «première intention».

Os Resultados Do Tratamento Contra o HIV Continuam A Melhorar, Blog Soropositivo.Org
Silhouette jeune femme pratiquant le yoga sur la plage au coucher du soleil

Seules les études randomisées et les études prospectives de cohorte impliquant des personnes débutant un TAR de première intention ont été incluses. Le critère d'évaluation principal était l'efficacité du traitement aux semaines 48, 96 et 114. Le succès était défini comme une charge virale indétectable rapportée en fonction de l'intention de traiter. Ainsi, changer de traitement pour quelque raison que ce soit était donc considéré comme un échec.

Dans l'ensemble, les patients avaient un âge moyen de 37 ans, 75% étaient des hommes et 61% étaient blancs. Au début de l'étude, le nombre moyen de cellules CD4 était de 262 cellules / mm3. Et la charge virale était de 63.000 4,8 copies / ml, respectivement. Les patients ont pris en moyenne 1,6 comprimés à raison de XNUMX dose quotidienne.

Les principales structures de traitement étaient le ténofovir / emtricitabine (44%), à base de thymidine (28%) et d'abacavir / lamivudine (10%). Les troisièmes médicaments principaux étaient les INNTI (50%), les inhibiteurs de protéase renforcés (28%) et les inhibiteurs de l'intégrase (12%).

Le traitement antirétroviral et le traitement du VIH ont amélioré la qualité de vie des personnes diagnostiquées

Les résultats à la semaine 48 ont été communiqués à presque tous les participants. L'efficacité moyenne était de 71%. Il s'est considérablement amélioré au fil du temps. La moyenne était de 57% dans les études qui ont débuté entre 1994 et 2000. Et elle est passée à 69% pour les personnes débutant une thérapie entre 2001 et 2005. Et à 77% pour les individus en 2006 et 2010 et à 84% en post-2010.

L'efficacité à la semaine 96 a été rapportée dans 41% des études, avec un taux global de 64%. Il est passé de 52% pour les études antérieures à 2000. À 61% pour les études de 2001 à 2005. Ainsi, il est passé à 65% pour les études de 2006 à 2010. Et enfin, à 80% dans les études de recrutement entre 2011 et 2015.

Seulement 14% des études ont rapporté des résultats à la semaine 144 et ont trouvé une efficacité globale de 62%. Encore une fois, cela s'est amélioré avec le temps. Les taux d'efficacité pour les quatre périodes étaient respectivement de 45%, 55%, 72% et 77%.

Les prédicteurs d'efficacité incluaient le choix du médicament, avec des résultats en faveur à la fois des inhibiteurs du ténofovir / entricibine et de l'intégrase. Plusieurs caractéristiques de dosage ont également été associées à une plus grande efficacité: une fois par jour à la semaine 48; dosage sans restriction alimentaire à la semaine 96; et moins de pilules aux semaines 96 et 144.

Le traitement du VIH s'est beaucoup amélioré. Mara, ma femme, je crois, est vivante seulement et seulement grâce au Maraviroc, un important médicament de thérapie de secours dans le traitement de l'infection à VIH

«Le type d'ART utilisé, en particulier l'utilisation d'un inhibiteur de l'intégrase comme médicament d'ancrage et l'utilisation d'un squelette INTI une fois par jour [inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse], a eu un impact beaucoup plus important sur l'efficacité que caractéristiques du patient », commentent les auteurs. "Le nombre de doses par jour avait une relation plus forte avec l'efficacité que si le TAR était pris sous forme de pilule ou plus d'un comprimé par jour."

Test de résistance basale (p = 0,0003) et nombre de cellules plus élevé CD4 les valeurs de base (p = 0,0003) sont également des prédicteurs d'une plus grande efficacité.

Les résultats des études post-licence et du «monde réel» étaient progressivement pires que ceux observés dans les essais cliniques de phase trois.

Dans l'ensemble, les résultats étaient environ 10% meilleurs avec les programmes recommandés dans les directives du Département américain de la santé et des services sociaux, par rapport aux programmes recommandés par l'Organisation mondiale de la santéindétectable est égal à non transmissible?).

Les effets secondaires restent la pire partie de la thérapie antirétrovirale, le traitement contre l'infection à VIH

Cependant, près de 30% des personnes avec 144 semaines de suivi ont arrêté prématurément leur schéma thérapeutique initial. Les raisons les plus courantes étaient le choix du patient (13%), les effets secondaires (9%) et l'échec virologique (5%). La plupart de ces arrêts ont eu lieu à la semaine 48. La proportion d'interruptions précoces du traitement en raison du choix du patient ou d'effets secondaires était plus faible dans les études menées après 2010, par rapport à d'autres périodes. Cependant, la proportion de personnes ayant arrêté le traitement en raison d'un échec virologique est restée stable à environ 5%.

«L'efficacité initiale de l'ART continue de s'améliorer, mais plus de 20% des patients post-2010 ont échoué en 3 ans», concluent les chercheurs. «L'efficacité dans le monde réel est inférieure à celle des études de phase 3. Les lignes directrices devraient lister le TAR initial non basé sur les inhibiteurs de l'intégrase comme non préféré. Des stratégies sont nécessaires pour améliorer l'accès au génotypage pré-TAR et augmenter l'apparition précoce d'un TAR unique par jour. "

En tous cas….

Traduit par Cláudio Souza à partir des résultats originaux du traitement anti-VIH continuent de s'améliorer, selon une grande analyse, esquito por  Michael Carter, p.utilisé: 27 décembre 2018 à AIDSMAP.

Cláudio Souza, Soropositivo.org
C'EST. Vous pourriez dire que je vais bien !!!
Mon opinion personnelle

Alors, je dirais que oui, le traitement s'est-il amélioré depuis son «début» en 1996? Oui sans aucun doute! Et même pas cela ne serait, disons, une promenade sur la place. Si vous voulez mon avis, je dirais que si je pouvais remonter le temps, je le ferais.

J'y retournerais et me disais tout ce que je sais. "Qu'est-ce que je sais maintenant?" Et je me disais de "prendre une autre route". Cela générerait certainement un paradoxe et vous ne seriez pas là, à «me lire».

Cela ne serait pas possible. Mais si c'était…. Eh bien, quand il s'agit de paradoxes temporels et intemporels, il vaut mieux ne pas commencer à penser.

La grande vérité est qu'en ce moment, le vingt-huit décembre deux mille dix-huit, vers 13 heures, ce que je peux faire, c'est dire:

Le truc stupide "VontAIDS"

Oui, Il y a une vie avec le VIH et si vous lisez ce texte, mon premier éditorial, vous verrez que faire l'amour sans préservatif n'en vaut pas la peine, quand tu attrapes le VIH.

Et que la position qui prie est meilleure est stupide mourir du SIDA que de Vont'AIDS

 

Prends soin de toi. Déjà

 

Os Resultados Do Tratamento Contra o HIV Continuam A Melhorar, Blog Soropositivo.Org
Oui, tu peux dire que je vais bien! Une heure de tapis roulant trois fois par semaine !!! Hou la la!

 

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]

 


Os Resultados Do Tratamento Contra o HIV Continuam A Melhorar, Blog Soropositivo.Org

Je ne te dérangerais pas comme ça! 🙂 Voici le texte de Martha (brrrr) Medeiros

Référence

Carr A et coll. Succès et échec du traitement antirétroviral initial chez les adultes: une revue systématique mise à jour de 77.999 patients de 1994 à 2017. AIDS, édition en ligne. DOI: 10.1097 / QAD.0000000000002077 (2018).

Obtenez des mises à jour directement sur votre appareil gratuitement

Avez-vous quelque chose à dire? Dis-le!!! Ce blog, et le monde, c'est bien mieux avec des amis!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accept En savoir plus

Politique de Confidentialité et Cookies
Style de vieVoyageModeBeauté