Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

Le retour de la syphilis, à un jour appelé «maladie de Cupidon»

Le retour de la syphilis est, selon ma position intellectuelle, une «chose» plus que prévu!

La dernière chose qu'une personne peut penser de moi, c'est que je suis un conservateur. Croisez trois fois le credo! Libertaire à l'extrême que j'étais déjà, tant que cela n'impliquait pas les enfants ou les animaux comme ça me dégoûtent 😡 tant que c'était consensuel. Non, ça ne l'est pas. BUT!  Cependant, pardonnez-moi les plus sensibles, je n'ai jamais été fan des «expressions de grande affection» sur la voie publique!

Il est vrai que j'étais, oui, avec Vera, là-bas à «Belo Ramo».

Il n'était pas bien éclairé et, de temps en temps, le prêtre apparaissait, chassant tous les couples qui «travaillaient» là-bas. J'ai déjà parlé de vera et le texte qui en parle est en cours de révision!

AIDS comme frein aérodynamique

Le SIDA a servi de frein aérodynamique, de telle sorte que, après que Fátima m'ait sauvé des rues en 1981/1982, en 1985 il n'y avait absolument rien de semblable à ce que j'ai vu!

De cette façon, et je sais que beaucoup de gens sont en désaccord, en désaccord et ne seront pas d'accord, le sida a changé et je change les «pacas», le comportement sexuel des gens.

Avec la «chronification du sida» et l'infection à VIH, la grande peur est passée et, en fait, les choses ne sont plus comme elles étaient, et bien que JAMAIS c'est un mot extrême, je crois qu'il ne sera jamais comme il était, un jour… Tout passe….

Donc, comme une sorte de «sortie générale, revenons au carnaval», cela pourrait, comme il peut et pourrait, provoquer…

… Le retour de la syphilis…

… Comme l'a démontré le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui a récemment publié son rapport épidémiologique annuel e um rapport technique, Notant que les notifications de syphilis ont augmenté de 70% en Europe depuis 2010. (Oui, Io-io est ici, un peu du Brésil Ia-iá…

Nous avons parlé à Andrew Amato-Gauci, responsable du VIH, un programme sur les infections virales et hépatites sexuellement transmissibles à l'ECDC, de cette tendance inquiétante et des mesures à prendre.

Quelles sont les principales tendances mises en évidence dans le récent rapport de l'ECDC?

Le retour de la syphilis est, en général, la tendance est à une augmentation régulière et significative du taux de diagnostics de syphilis signalés à travers l'Europe depuis 2010. La deuxième tendance concerne la proportion des taux de diagnostic chez les hommes et les femmes. En 2000, les diagnostics de syphilis étaient rapportés en proportion 1,4 homme pour 1 femme. 

Sur la base des derniers chiffres, cette proportion est de 8,5 hommes pour 1 femme, donc c'est une augmentation vraiment substantielle. 


Un look plus concentré

Lorsque nous regardons cela de plus près en Europe, en utilisant également les informations disponibles sur la façon dont la syphilis se transmet, nous constatons que l'épidémie se développe principalement parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Nous avons également examiné des pays en dehors de l'Europe, notamment les États-Unis, le Canada, l'Australie et le Japon, et avons trouvé des tendances très similaires dans l'augmentation des déclarations de syphilis dans tous ces pays.

Aux Etats-Unis, qui disposent de très bonnes données sur la syphilis, on note également une augmentation chez les femmes, en plus d'une augmentation de la syphilis congénitale.

Nous n'avons pas observé cette tendance uniquement dans l'Union européenne et chez les hommes, mais en fait, au cours des deux dernières années, nous avons commencé à voir plus de cas chez les femmes; par conséquent, il se peut que nous soyons juste en retard sur le calendrier et que nous devions garder un œil sur ces développements. 

Qu'est-ce qui vous a amené à examiner la syphilis en détail dans ce rapport?

À l'ECDC, nous travaillons à identifier, évaluer puis étudier les menaces potentielles causées par les maladies transmissibles. Nous évaluons les preuves issues d'études et de projets scientifiques, analysons les données techniques et collectons nos propres données auprès des États membres européens.

Nous produisons ensuite des avis scientifiques ou des rapports techniques qui peuvent éclairer les décisions de politique de santé publique dans les États membres.

Réseau de spécialistes des infections sexuellement transmissibles (par le passé, «maladies vénériennes»).

Nous avons un réseau d'experts nommés travaillant sur les infections sexuellement transmissibles (MST) de tous les États membres, et le comité de coordination du réseau se réunit au moins une fois par an. En 2018, le comité a fait part de ses inquiétudes concernant l'augmentation de la syphilis observée par les médecins et nous a demandé d'analyser l'épidémiologie de la syphilis, d'évaluer le niveau de risque et d'indiquer des options pour répondre à cette augmentation.

Quel est l'impact de la syphilis sur les personnes touchées?

Cette question me semble quelque chose de généré par un cheval!

La syphilis est une infection bactérienne, mais elle est assez compliquée en ce sens que peut entraîner une infection chronique avec des conséquences à long terme sur la santé. On parle généralement de syphilis primaire, secondaire et tertiaire.

La plupart des personnes atteintes de syphilis primaire développent un petit ulcère appelé cancer, dix jours à trois semaines après l'exposition. Cet ulcère est généralement visible chez un homme, car il se trouve dans le pénis, mais chez une femme, il peut être à l'intérieur du vagin et disparaître complètement.

Je l'ai traversé! Une fille aux yeux très sombres m'a regardé, a souri, «m'a apprivoisé» et m'a tué! Quelques jours plus tard, l'ulcère mentionné ici est apparu. Il est moche, a des «bords durs» et semble contenir un liquide sans propriétés visibles!

Quand le médecin m'a dit que c'était la syphilis, j'ai eu P pour la vie et j'ai dit, métaphoriquement, que «la tuerait »! Le médecin m'a expliqué ce qui m'arrivait et j'ai dû aller la voir avec la triste et mal reçue nouvelle, qui a abouti à la rupture de cette brève liaison!

Dans la langue ou dans la gorge »!

Cependant, l'ulcère peut apparaître partout où il a été en contact avec la bactérie, qui est transmise dans les fluides sexuels, et peut être dans le rectum, la langue ou la gorge.

Si vous sentez que vous ne remarquez pas l'ulcère ou que vous ne le traitez pas, l'infection devient ce que nous appelons la syphilis secondaire

Les bactéries commencent à se propager dans tout le corps et les signes habituels d'infection secondaire sont des éruptions cutanées, commençant généralement sur les paumes et la plante des pieds. 

Vous pouvez également subir une perte de cheveux et symptômes pseudo-grippaux.

Si vous ne réalisez pas à nouveau qu'il s'agit de la syphilis, l'infection peut se transformer en syphilis tertiaire la plus dangereuse.

Dix ans!

La syphilis tertiaire peut mettre dix ans à se développer. À ce stade, les bactéries commencent à ronger votre système nerveux. 

Cela peut causer de graves lésions cérébrales et cardiaques et, s'il n'est pas traité, peut conduire à la mort!

À tout moment, il est très simple de traiter la syphilis avec de la pénicilline. Cependant, si vous le traitez tardivement, les dommages qu'il a déjà causés ne sont pas réversibles, il est donc important de le traiter tôt.

Une autre chose qu'il est important de comprendre à propos de la syphilis est que si une femme a la syphilis lorsqu'elle tombe enceinte ou devient infectée pendant la grossesse, elle peut également transmettre l'infection à son enfant. 

On appelle cela la syphilis congénitale qui peut entraîner des complications très graves pendant la grossesse, diverses malformations fœtales ou même entraîner une mortinaissance ou que le bébé décède peu de temps après la naissance.

Qu'est-ce qui cause l'augmentation des taux de syphilis que vous avez observée?

L'augmentation n'est pas seulement en Europe, c'est un phénomène dans le monde occidental et il y a probablement de nombreux facteurs différents derrière elle. 

De toute évidence, il existe une relation claire entre les comportements sexuels à risque et la syphilis. Lorsque l'épidémie de VIH a commencé dans les années 80, les gens ont commencé à utiliser beaucoup plus de préservatifs. En conséquence, les taux de syphilis et d'autres maladies sexuellement transmissibles ont chuté dans le monde occidental.

 Il apparaît maintenant que le VIH est davantage perçu comme une infection chronique mais traitable, les gens sont moins intéressés par les préservatifs et les rapports sexuels protégés, et c'est probablement l'un des principaux facteurs à l'origine de l'augmentation des cas de syphilis.

Il existe quelques autres facteurs spécifiques. Par exemple, pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, qui constituent le groupe le plus touché, il ressort de nombreuses études qu'il y a eu une augmentation des relations sexuelles anales sans préservatif. 

Il y a également eu une augmentation générale du nombre de partenaires sexuels et une des raisons à cela peut être l'augmentation de la popularité des réseaux sociaux ou des applications de rencontres, qui facilitent la recherche de partenaires sexuels. 

La pré-exposition à la prophylaxie du VIH (PrEP) n'est que récemment arrivée comme une possibilité de prévenir l'infection par le VIH. Avec cette option, les gens semblent moins concernés par l'infection à VIH pendant les rapports sexuels. 

Mais ne pas utiliser de préservatifs, en particulier avec des partenaires nouveaux ou occasionnels, signifie également que vous êtes ouvert à la possibilité d'autres infections sexuellement transmissibles, telles que la syphilis. 

Les populations hétérosexuelles d'autres régions du monde, comme les États-Unis, voient une augmentation de la syphilis chez les femmes, et nous commençons à voir cela en Europe. 

C'est un peu plus compliqué. 

Bien sûr, cela est également lié au fait d'avoir plusieurs partenaires sexuels et des relations sexuelles sans préservatif. En outre, nous savons que la consommation d'alcool ou de drogues nuit à un comportement sexuel plus sûr et il existe également une association avec le travail du sexe. Les vulnérabilités sociales, telles que la pauvreté et l'incarcération, sont également connues pour être associées à la syphilis.

L'accès aux soins de santé est très important. Si vous manquez votre infection primaire, la seule façon de savoir que vous avez la syphilis est d'aller chez un médecin et de demander un test. Si vous ne vous faites pas tester, vous ne saurez tout simplement pas que vous l'avez et le transmettriez sans le savoir à vos partenaires sexuels.

Les tests sont un élément très important de ce sur quoi nous insistons. Les personnes à risque ou à risque d'infection devraient régulièrement demander un contrôle et une prise de sang - il s'agit d'un test sanguin très simple.

Comment devons-nous réagir à la nouvelle que la syphilis est en hausse?

Tout d'abord, tout le monde devrait lire le rapport! Dans le rapport, nous suggérons des actions fondées sur des preuves.

En général, nous devons reconnaître la tendance générale à l'augmentation des IST et prendre des mesures pour y remédier. 

La syphilis augmente rapidement et les données montrent également des augmentations similaires de la gonorrhée, de la chlamydia et d'autres infections. Nous voyons cette épidémie évoluer et quelque peu éclipsée par d'autres événements de santé, nous devons donc passer le mot.

Nous aimerions voir davantage d'efforts pour promouvoir des comportements sexuels plus sûrs, pour promouvoir une utilisation cohérente du préservatif et pour encourager les personnes qui n'utilisent pas de préservatif systématiquement à se présenter à des tests fréquents. Par exemple, les personnes qui prennent la PrEP sont généralement testées pour les MST tous les trois mois, ce qui est formidable car vous pouvez diagnostiquer une infection très tôt, la traiter et réduire les risques de transmission.

Nous suggérons plusieurs autres réponses, telles que des services efficaces de gestion des partenaires. Dans les cliniques spécialisées qui traitent la syphilis, il y aurait normalement un professionnel de la santé désigné (généralement une infirmière) qui demanderait à la personne qui a reçu un diagnostic de syphilis si elle sait qui a pu lui avoir transmis la maladie ou si elle l'a déjà fait. à propos de ça. 

Cette infirmière aide alors la personne à envoyer un message anonyme ou confidentiel à ces partenaires sexuels pour leur demander de se faire tester, essayant à nouveau d'arrêter la transmission.

Nous croyons également à l'importance de l'éducation des cliniciens et de la population sexuellement active en général.

De nombreux cliniciens croient que la syphilis est décédée dans les années 1980, de sorte qu'ils ne sont pas aussi conscients qu'ils devraient l'être que la syphilis est en augmentation et qu'ils devraient être testés plus souvent, même chez les personnes sans symptômes. 

L'éducation sexuelle à l'école ne doit pas se limiter au VIH. Les jeunes doivent être conscients de la syphilis et des autres MST bactériennes qui sont si faciles à traiter mais si facilement manquées.

Il y a des interventions que nous aimerions que les États membres adoptent, comme avoir une stratégie nationale pour les IST, comme peu de pays le font actuellement. Nous aimerions également voir des plans d’action nationaux pour lutter contre la syphilis.

Autre exemple: il est prouvé que les «points de contrôle» fonctionnent bien. 

Ce sont essentiellement des cliniques à bas seuil, qui ne ressemblent pas à des cliniques formelles, et ont été introduites dans plusieurs villes d'Europe, dont Barcelone, Athènes et Londres. 

Les gens peuvent simplement se présenter et passer un test. 

Ces services sont très efficaces, en particulier pour certains groupes d'hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes les plus à risque.

Traduit par Cláudio Afonso (nom officiellement adopté en l'honneur de mon père) le 17 novembre 2019 à partir du plafond écrit et publié par Greta Hughson em 29 Août 2019

Pour plus d'informations, visitez le site Web de l'ECDC.

Cette fonctionnalité est apparue dans l'édition d'août 2019 de l'Eurobulletin

[penci_review id = "166160"]

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza