Il y a une vie avec le VIH

Types d'anticorps. Oui! Il y en a plus d'un!

Types d'anticorps. Je ne savais pas? Le système immunitaire produit cinq types d'anticorps, dont chacun a différentes méthodes de défense du corps contre la maladie et l'infection. Nous recherchons le vaccin efficace pour stimuler la création de ceux efficaces contre HIV

Protéines

anticorpos
Image écriture scientifique par Pixabay

Les anticorps sont des protéines spécialisées en forme de Y produites par le système immunitaire. Ils aident à combattre les maladies en détectant les virus, les bactéries et autres pathogènes (micro-organismes pathogènes) et s'efforce de les détruire. Les organismes infectieux nocifs sont identifiés comme des envahisseurs en raison de leurs antigènes, qui sont des molécules distinctes à leur surface. Chaque anticorps produit par votre système immunitaire se lie à un antigène spécifique - avec une forme moléculaire appropriée - puis détruit l'agent pathogène ou le marque pour que d'autres cellules immunitaires le reconnaissent.1

Isotypes d'immunoglobulines

Les anticorps sont également connus sous le nom d'immunoglobulines (Ig). Immuno décrit l'immunité et la globuline décrit la protéine.2 Ils sont produits par Cellules B, un type spécifique de globules blancs (WBC) qui provient de la moelle osseuse.

Bien qu'il n'existe que cinq types principaux d'anticorps, chaque anticorps peut avoir un site de liaison différent qui correspond à un antigène spécifique. En fait, votre corps peut produire un nombre infini de sites d'attachement à attacher aux antigènes.

Célula CD4 e Molécula CD4

Ni CD4, ni anticorps - leucocyte

C'est l'un des types d'anticorps: Immunoglobuline G (IgG)

L'immunoglobuline, G (IgG) est responsable d'environ 75% des cinq types d'anticorps dans le corps humain. En fonction de l'antigène, l'IgG peut cibler un agent pathogène pour que d'autres cellules immunitaires et protéines le reconnaissent, ou il peut favoriser la libération de toxines pour détruire directement le micro-organisme.

Parfois, les IgG peuvent déclencher une réponse indésirable chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, dans lesquelles le système immunitaire attaque par inadvertance leurs propres cellules et tissus.3

VIH / SIDA bien expliqué

Immunoglobuline A (IgA) Un autre type d'anticorps

L'immunoglobuline A (IgA) se trouve principalement dans les tissus muqueux, tels que ceux de la bouche, du vagin et des intestins, ainsi que dans la salive, les larmes et le lait maternel. Il est responsable de 15% de tous les types d'anticorps trouvés dans le corps humain et est produit par les cellules B et sécrété par la lamina propria, une fine couche dans les tissus de la muqueuse.

L'IgA est l'une des principales défenses de l'organisme contre les infections. Il se lie aux agents pathogènes pour les marquer pour leur destruction et les empêche de coller à l'épithélium, qui tapisse les tissus du corps. Il n'est pas faux de conclure qu'il fait partie des types d'anticorps les plus importants dans nos lignées défensives

L'IgA est également associée à des réactions d'hypersensibilité chez les personnes maladie cœliaque et plusieurs autres maladies auto-immunes.4

Parmi les types d'anticorps, nous avons également l'immunoglobuline A (IgM)

L'immunoglobuline M (IgM) est également l'un des premiers anticorps recrutés par le système immunitaire pour lutter contre l'infection. Les populations d'IgM augmentent très rapidement lorsque le corps est d'abord confronté à un organisme infectieux, puis chutent lorsque les anticorps IgG prennent le relais. L'IgM est également produite par les cellules B et, lorsqu'elle est liée à un agent pathogène, stimule l'action d'autres anticorps et cellules immunitaires.5

En plus d'activer la réponse immunitaire, un sous-ensemble de cellules B IgM aide à «se souvenir» d'un agent pathogène après sa destruction. Si vous êtes à nouveau exposé à l'agent pathogène plus tard, votre système immunitaire doit réagir plus rapidement en raison des lymphocytes B.6

Que signifie séropositif

Immunoglobuline E (IgE) Un autre de ces cinq types d'anticorps

Immunoglobuline E (IgE) est le type d'anticorps responsable de réponse allergique trouvé principalement dans les poumons, la peau et les muqueuses. L'IgE est produite par les cellules B sécrétées par ganglions lymphatiques ou d'autres tissus lymphoïdes situés près du site du allergène (une substance inoffensive qui induit une réponse allergique).

Lorsque l'IgE se lie à un allergène, elle déclenche une cascade d'événements. Basophiles e mastocytes, qui sont des sous-types de leucocytes, dégranuler (ouvrir) et libérer histamine, un composé inflammatoire, dans la circulation sanguine. L'histamine est responsable de symptômes d'allergie.7

Les IgE aident également à protéger l'organisme contre les infections parasitaires, notamment les helminthes (vers parasites).8

L'immunoglobuline D (IgD) fait partie des types d'anticorps du côté initial de la réponse immunitaire de nos organismes

L'immunoglobuline D (IgD) est importante dans les premiers stades de la réponse immunitaire. Contrairement à d'autres anticorps, il ne circule pas activement, mais se lie aux cellules B pour déclencher la réponse immunitaire. En tant qu'anticorps de signalisation, l'IgD aide à stimuler la libération d'IgM de première intention pour combattre la maladie et l'infection.

L'IgD n'est responsable que d'environ 0,25% des anticorps dans le corps humain. Malgré son rôle vital dans le «démarrage» de la réponse immunitaire, l'IgD est sans doute l'anticorps le moins connu, avec peu de connaissances sur la façon dont il peut participer à d'autres parties du système immunitaire.9

Infection aiguë par le VIH, fenêtre immunitaire et latence clinique.

Test d'anticorps

Les immunoglobulines étant associées à un agent pathogène spécifique, elles peuvent être utilisées pour diagnostiquer certaines maladies en fonction de leur structure unique. Les tests d'anticorps sont utilisés pour détecter des anticorps spécifiques à une maladie dans un échantillon de sang.

Des tests d'anticorps sont disponibles pour diagnostiquer (ou aider à diagnostiquer) une grande variété de maladies infectieuses et auto-immunes, notamment:

  • Maladie cœliaque (MC)
  • Politique Covid-19
  • Virus Coxsackie
  • Cytomégalovirus (CMV)
  • Diphtérie
  • Virus d'Epstein-Barr (EBV)
  • H. pylori
  • HIV
  • Grippe
  • maladie de Lyme
  • Oreillons
  • Pneumonie à mycoplasme
  • Coqueluche (coqueluche)
  • Polio
  • Maladie d'immunodéficience primaire (PID)
  • Rubéole (rougeole allemande)
  • Syphilis
  • Tétanos
  • La toxoplasmose
  • Virus varicelle-zona
  • Hépatite virale
  • Virus du Nil occidental

Les tests d'anticorps ne détectent pas les agents pathogènes réels qui causent une infection - ils détectent les anticorps produits en réponse à l'infection. Un résultat positif signifie «oui», le test a détecté l'anticorps ou l'antigène. Un résultat négatif signifie «non», tandis que les résultats limites sont considérés comme non concluants.

La guérison du VIH n'est pas là au coin de la rue ... Mais il y a de l'espoir!

Le concept de fenêtre immunitaire

En fonction de la maladie, la production d'anticorps peut prendre un certain temps pour atteindre des niveaux détectables. S'il est effectué trop tôt, pendant la période initiale de la fenêtre, le test peut fournir un faux résultat négatif.

https://soropositivo.org/2020/04/09/janela-imunologica-do-hiv/

Un test d'anticorps peut confirmer qu'une infection est survenue, comme avec le COVID-19 ou le VIH, bien qu'il ne puisse pas dire quand.

Parfois, les niveaux d'immunoglobulines peuvent être utilisés pour caractériser le stade d'une infection. Étant donné que les taux d'IgM augmentent généralement avant le début de la réponse IgG, un test IgM et IgG spécifique à la maladie peut aider à déterminer si une infection s'est récemment produite. Par exemple, l'herpès simplex est une infection pour laquelle des tests IgM et IgG peuvent aider à déterminer le moment de l'infection.10

Chez les personnes allergiques, les tests IgE peuvent être utilisés pour confirmer qu'une réponse allergique s'est produite. Ces tests peuvent également être utilisés dans le cadre du processus de diagnostic pour déterminer si les niveaux d'IgE augmentent lorsque vous êtes intentionnellement exposé à un allergène.

Traduit par Cláudio Souza, le 16 décembre 2020 de l'original dans Quels sont les 5 types d'anticorps? Écrit par Elizabeth Boskey, PhD. Examiné cliniquement par Rochelle Collins, DO Mis à jour le 30 novembre 2020

SIDA - Nous devons mieux le comprendre

Sources d'articles
  1. Janeway C. Immunobiologie. Publication de Garland. Impression.
  2. Schroeder HW, Cavacini L. Structure et fonction des immunoglobulines. J Allergy Clin Immunol. 2010; 125 (2 Supplément 2): S41-52. doi: 10.1016 / j.jaci.2009.09.046
  3. Vidarsson G, Dekkers G, Rispens T. Sous-classes et allotypes d'IgG: de la structure aux fonctions effectrices. Immunol Frontiers. 2015 : 5 : 520. doi : 10.3389 / fimmu.2014.00520
  4. Thomas H. Découvrir les secrets de l'IgA. Nat Rev Gastroenterol Hépatol. 2018 ; 15 (7) : 389. doi : 10.1038 / s41575-018-0036-3
  5. Heyman B, Shulman, MJ. Structure, fonction et production d'immunoglobuline M (IgM). Encyclopédie Immunobiol. 2016 ; 2016 ; 1-14. doi: 10.1016 / B978-0-12-374279-7.05001-3
  6. Capolunghi F, Rosado MM, Sinibaldi M, Aranburu A, Carsetti R. Pourquoi avons-nous besoin de cellules B de mémoire IgM?. Lettres Immunol. 2013 ; 152 (2) : 114-20. doi: 10.1016 / j.imlet.2013.04.007
  7. Sutton BJ, Davies AM, Bax HJ, Karagiannis SN. Anticorps IgE: de la structure à la fonction et traduction clinique. Anticorps (Bâle). 2019 ; 8 (1) : 19. doi : 10.3390 / antib8010019
  8. Fitzsimmons CM, Falcone FH, Dunne DW. Helminthes allergènes, IgE spécifiques du parasite et leur rôle protecteur dans l'immunité humaine. Immunol avant. 2014 ; 5: 61. doi: 10.3389 / fimmu.2014.00061
  9. Edholm ES, Bengten E, Wilson M. Aperçu de la fonction des IgD. Dev Comp Immunol. 2011 ; 35 (12) : 1309-16. doi: 10.1016 / j.dci.2011.03.002
  10. Liermann K, Schäfler A, Henke A, Sauerbrei A. Évaluation des dosages immunologiques IgG et IgM du virus herpès simplex du commerce. Méthodes J Virol. Avril 2014; 199: 29-34. doi: 10.1016 / j.jviromet.2014.01.001

 

 


Obtenez des mises à jour directement sur votre appareil gratuitement

Avez-vous quelque chose à dire? Dis-le!!! Ce blog, et le monde, c'est bien mieux avec des amis!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accept En savoir plus

Politique de Confidentialité et Cookies