Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

Vaccin contre le papillomavirus humain efficace pour les femmes séropositives

Selon une étude publiée dans un Édition électronique du 14 avril Clinique des maladies infectieuses. Des recherches récentes connexes ont montré que Gardasil et Cervarix sont efficaces chez les personnes vivant avec le VIH.Note du traducteur: [Puerperium est le nom donné à la phase post-partum, au cours de laquelle la femme subit des changements physiques et psychologiques. Il s'agit de la période de temps qui s'écoule entre le moment de la déforestation et le retour des organes reproducteurs de la mère à leur état d'avant la grossesse. À ce stade, la femme est appelée une femme puerpérale.]

Les souches de HPV à haut risque - le plus souvent HPV-16 et HPV-18 - peuvent provoquer des cancers du col de l'utérus, de l'anus et autres. La plupart des gens sont infectés par le VPH peu de temps après être devenus sexuellement actifs, et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommandent la vaccination contre le VPH pour les filles de 11 à 26 ans et les garçons de 11 à 21 ans. Des études ont montré que les personnes vivant avec le VIH, en particulier celles dont la fonction immunitaire est affaiblie, sont plus susceptibles d'être infectées par divers types de VPH et sont moins susceptibles d'être guéries de cette infection.

C'est le visage du gars

Erna Milunka Kojic, Susan Cu-Uvin et leurs collègues de l'Université Brown ont mené une étude chez des femmes séropositives aux États-Unis, au Brésil et en Afrique du Sud pour déterminer l'innocuité et l'immunogénicité - ou la capacité à stimuler une réponse immunitaire - de Gardasil, le vaccin quadrivalent contre le VPH, conçu pour protéger contre les VPH de types 6, 11, 16 et 18 (les types 6 et 11 provoquent des verrues génitales).

Le groupe des 5240 essais cliniques, qui comprenait 319 femmes séropositives, a été stratifié par le groupe d'âge des 13 à 45 ans avec le nombre de cellules T-CD4. Plus de 350 cellules / mm3, 200-350 cellules / mm3Ou <200 cellules/ Mm3. La majorité (56%) était noire, 31% hispanique ou latino-américaine, 11% blanche et l'âge moyen était de 36 ans. Le nombre médian de CD4 était de 310 cellules / mm3- indiquant la nécessité d'une thérapie antirétrovirale (TAR) - mais seulement 40% avaient une charge virale VIH détectable.

Résultats

  • Au départ, 4% des participants étaient infectés par les 4 types de VPH couverts par le vaccin.
  • À 28 semaines après la vaccination, les taux de séroconversion - ou le développement d'anticorps protecteurs contre les HPV de types 6, 11, 16 et 18, chez les femmes, et non déjà infectées par chaque type de HPV étaient:

O> 350 cellules / mm3:96%, 98%, 99% et 91%, respectivement.

200-350 cellules / mm3: 100%, 98%, 98% et 85%, respectivement.

O <200 cellules / mm3:84%, 92%, 93% et 75%, respectivement.

  • À tous les niveaux de numération des cellules CD4, la réponse était meilleure pour les HPV de types 6, 11 et 16 par rapport au type 18.
  • Une diminution du nombre de cellules CD4 et une augmentation de la charge virale (supérieure à 10.000 XNUMX copies / ml ont également été associées à une pire réponse au vaccin.
  • Le vaccin a été généralement bien toléré et les problèmes de sécurité n'ont pas été identifiés.

«Le vaccin quadrivalent contre le VPH ciblant les types 6, 11, 16 et 18 était sûr et immunogène chez les femmes infectées par le VIH de 13 à 45 ans», ont conclu les auteurs de l'étude. «Les femmes avec des charges virales de VIH> 10.000 4 copies / mL et / ou des comptes de CD200 <3 cellules / mm XNUMX, avaient moins de séroconversion».

Le fait que seulement 4% des femmes séropositives dans la présente étude avaient les 4 types de VPH couverts par le vaccin indique que les autres devraient bénéficier de la vaccination, même si beaucoup avaient plus de 26 ans, selon Directives du CDC. Ces données appuient la recommandation de l'Organisation mondiale de la santé selon laquelle les femmes séropositives devraient être vaccinées contre le VPH.

Gardasil contre Cervarix

Dans une étude décrite par Lars Toft Niesen et collègues de Journal of Infectious Diseases 15 avril 2015 et dans une étude réalisée en  Hôpital universitaire, au Danemark, l'immunogénicité de Gardasil et Cervarix chez les personnes séropositives a été comparée. Alors que Gardasil protège contre 4 types de VPH, Cervarix est un vaccin bivalent conçu uniquement pour prévenir le cancer - immunisant contre les types 16 et 18.

Cette étude randomisée en double aveugle a inclus 92 femmes et hommes séropositifs qui ont été randomisés pour recevoir 3 doses de Gardasil, Cervarix, au début de l'étude et à 1,5 et 6 mois plus tard. L'immunogénicité a été évaluée sur une période maximale de 12 mois. [Note du traducteur: une étude en double aveugle est une étude dans laquelle les médecins et les patients ne savent pas qu'ils reçoivent un placebo ou l'élément thérapeutique actif, ce qui, en théorie, apporte une plus grande fiabilité à l'étude - dans ce cas, les personnes impliquées ne savaient pas quel type de vaccin ils prescrivaient ou recevaient, selon leur position dans l'étude]

Les chercheurs n'ont trouvé aucune différence dans les niveaux d'anticorps contre le HPV-16 chez les participants ayant reçu Gardasil ou Cervarix. Cependant, le nombre d'anticorps contre le HPV-18 était plus élevé dans le groupe Gardasil que dans le groupe ayant reçu Cervarix. Parmi les personnes recevant Cervarix, les femmes ont atteint des concentrations plus élevées d'anticorps contre le VPH-16 et le VPH-18 que les hommes; aucune différence entre les sexes n'a été observée chez ceux qui ont reçu Gardasil. Des réactions légères au site d'injection du vaccin étaient plus fréquentes dans le groupe Cervarix (91% vs 70%), mais il n'y a eu aucun effet indésirable grave dans l'un ou l'autre des bras de l'étude.

«Les deux vaccins étaient immunogènes et bien tolérés», ont conclu les auteurs. "Comparé au Gardasil, le vaccin Cervarix était supérieur car il induisait de meilleures réponses immunogènes chez les femmes infectées par le VIH, alors que chez les hommes infectés par le VIH, la différence d'immunogénicité était moins prononcée."

De l'original dans Le vaccin contre le papillomavirus humain est efficace pour les femmes séropositives. Traduit par Claudio Souza et révisé par Mara Macedo le 08 août 2015

[youtube = "https://www.youtube.com/watch?v=_IAPPsbHqxA%5D

En savoir plus sur la vaccination contre le VPH

Références

EM Kojic, M Kang, MS Cespedes, S Cu-Uvin et al. Immunogénicité et innocuité d'un vaccin quadrivalent contre le papillomavirus humain chez les femmes infectées par le VIH-1. Clinical Infectious Diseases. 14 avril 2014 (Epub).

L Toft, M Storgaard, M Müller et al. Comparaison de l'immunogénicité et de la réactogénicité des vaccins contre le papillomavirus humain Cervarix et Gardasil chez des adultes infectés par le VIH: un essai clinique randomisé en double aveugle. Journal of Infectious Diseases 209 (8): 1165-1173. Avril 15, 2014.

Autre source

Université Brown. Les femmes séropositives réagissent bien au vaccin contre le VPH.Communiqué de presse. Avril 16, 2014.

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza