Il y a une vie avec le VIH

voir! Il y a une vie avec le VIH

Support avec une photo

Traitement du VIH et charge virale - Quand commencer?

… Et la charge virale font partie de ces tests. Vous devez savoir quelques choses sur votre corps! La médecine n'est pas une science exacte. Sinon…

Tratamento Contra o HIV e Carga viralRegardez. Dans le texte précédent, j'ai dit, et je l'ai répété à plusieurs reprises, qu'il est prouvé que le meilleur moment pour commencer votre thérapie antirétrovirale est maintenant, lorsque vous avez terminé le résultat. La science a donc prouvé, avec des études, des études et des études. Malgré cette vérité, personne n'est obligé de commencer un traitement maintenant, demain ou à tout moment. J'ai une amie, Violeta, qui, au moins jusqu'à la dernière fois que nous nous sommes entretenus, a été ferme dans sa décision de ne pas être traitée.

Il y a donc plus, à savoir s'il faut ou non commencer le traitement, pas seulement la science. Il tourne son forum intime, sa façon de voir la vie, sa façon de vivre, avec ce texte, j'essaye de travailler un peu, et de côté, cet aspect

 

Décider de commencer un traitement anti-VIH - et savoir par quels médicaments commencer - peut être une décision difficile à prendre. Apprendre tout ce que vous pouvez sur les avantages et les inconvénients de vos différentes options de traitement est votre meilleure arme dans la lutte contre le VIH. Les informations suivantes vous aideront à communiquer efficacement avec votre médecin lors de la discussion de vos options de traitement.

Pourquoi un traitement est-il nécessaire?

Si le VIH peut se reproduire ou «se dupliquer» dans le corps, il endommagera le système immunitaire. En fin de compte, le système immunitaire devient si faible que le corps devient vulnérable à d'autres maladies. C'est à ce moment-là qu'une personne reçoit généralement un diagnostic de SIDA, et les autres maladies qu'elle contracte peuvent entraîner la mort. 

Pour les adultes vivant dans des pays riches - comme les États-Unis -, le délai moyen entre l'infection par le VIH et le développement du sida est de 10 ans.

 

Cependant, cela n'inclut pas les personnes prenant des médicaments anti-VIH. Des essais cliniques ont montré à plusieurs reprises que les antirétroviraux peuvent maintenir les personnes séropositives en vie et en bonne santé plus longtemps. En fait, la recherche montre que les personnes qui commencent tôt un traitement anti-VIH ont une espérance de vie normale.

Que peut apporter un bon traitement?

Les personnes vivant avec le virus devraient sérieusement envisager de commencer le traitement dès leur diagnostic. 

Un traitement rapide du VIH aide non seulement à maintenir une charge virale faible et un nombre élevé de cellules CD4 - minimisant ainsi le risque d'immunosuppression et de complications de santé liées au SIDA - mais il peut minimiser les risques de certaines maladies non liées SIDA qui sont plus fréquents chez les personnes vivant avec le VIH. Ceux-ci comprennent les maladies cardiovasculaires, les maladies rénales, les maladies du foie et certaines catégories de cancer.

Le traitement anti-VIH est désormais recommandé pour toutes les personnes vivant avec le VIH aux États-Unis.

Quand le traitement doit-il commencer?

Le ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis (DHHS) - l'agence fédérale chargée de définir les politiques liées à la santé aux États-Unis - met régulièrement à jour et publie des directives de traitement du VIH pour aider les personnes vivant avec le VIH et leurs prestataires. déterminer quand le traitement antirétroviral doit être instauré. Voici ce que recommandent les directives, mises à jour pour la dernière fois en décembre 2019:

  • La thérapie antirétrovirale est recommandée pour toutes les personnes vivant avec le VIH afin de réduire le risque de maladies liées au SIDA et non liées au SIDA et de prévenir la transmission du VIH à d'autres.
  • Le traitement antirétroviral doit être instauré immédiatement (ou dès que possible) après le diagnostic d'une personne afin d'augmenter le lien avec les résultats du traitement et de réduire le temps que les personnes passent avec une charge virale détectable, ce qui s'améliore. leur propre santé et réduit le risque de transmission du VIH. 
  • Il est important que toutes les personnes diagnostiquées séropositives soient informées des avantages et des risques liés au traitement antirétroviral et abordent des stratégies pour optimiser l'observance (par exemple, prendre des médicaments tous les jours, exactement comme prescrit). 

Voici un aperçu de certains avantages de commencer le traitement tôt, ainsi que des risques possibles de commencer tard:

Avantages potentiels de commencer tôt
  • Gardez votre taux de CD4 élevé et évitez éventuellement des dommages irréversibles à votre système immunitaire.
  • Diminuer le risque de certains problèmes de santé liés au VIH qui peuvent parfois survenir chez les personnes ayant un faible taux de CD4, notamment TB, lymphome non hodgkinien, le sarcome de Kaposi, neuropathie périphérique, cancers et pré-cancers causés par papillomavirus humain (HPV) et les déficits mentaux observés chez certaines personnes vivant avec le VIH, comme des difficultés à penser et à raisonner (problèmes neuro-cognitifs).
  • Diminuer le risque de problèmes de santé graves qui surviennent plus fréquemment chez les personnes vivant avec le VIH, tels que maladies cardiovasculaires, rein, hépatique, complications neurologiques et diverses catégories de cancer et d'infections sans rapport avec le SIDA.
  • Réduire ou éliminer le risque de transmettre le VIH à d'autres - plusieurs études ont confirmé que le fait d'avoir une charge virale indétectable réduit le risque de transmission du virus à zéro, en particulier pendant l'activité sexuelle et la grossesse. 
Risques potentiels de ne pas traiter
  • Risque de système immunitaire gravement affaibli, qui peut être difficile à restaurer. 
  • Risque de développer des maladies liées au SIDA.
  • Risque de transmettre le VIH à d'autres personnes, y compris à des partenaires sexuels et à votre enfant, si vous tombez enceinte
Et si je suis enceinte?

Il est recommandé à toutes les femmes enceintes de prendre des médicaments anti-VIH pour protéger leur propre santé et également prévenir la transmission du VIH de la mère à l'enfant. Cliquez ici pour des informations détaillées sur la grossesse et le VIH.

Comment puis-je savoir si mon traitement fonctionne?

Lorsque le traitement antirétroviral est commencé, le taux de VIH devrait commencer à baisser considérablement. C'est là qu'intervient le test de charge virale. Au cours des deux premiers mois de traitement, la charge virale d'une personne devrait chuter d'au moins 90%. En d'autres termes, une personne qui commence un traitement avec une charge virale de 100.000 10.000 devrait tomber à 4 6 ou moins en deux mois. Dans les 20 à XNUMX mois suivant le début du traitement, la charge virale doit avoir chuté beaucoup plus, espérons-le en dessous du niveau de sensibilité du test de charge virale («indétectable»). La plupart des tests utilisés aujourd'hui ne peuvent en détecter que XNUMX.

Et mon nombre de cellules CD4? À quoi s'attendre?

En ce qui concerne le nombre de cellules CD4, vous constaterez probablement une augmentation comprise entre 100 et 200 cellules au cours des 12 à 18 premiers mois, et elle peut augmenter progressivement à partir de là, tant que la charge virale reste indétectable. Certaines personnes qui commencent un traitement anti-VIH pour la première fois ont une faible réponse CD4, malgré l'atteinte et le maintien d'une charge virale indétectable. Les chercheurs qualifient les personnes dans cette situation de «répondants dissidents». La plupart des répondants discordants ont attendu pour commencer le traitement jusqu'à ce que leur taux de CD4 soit bien inférieur à 200. C'est l'une des raisons pour lesquelles les lignes directrices recommandent de commencer les ARV immédiatement après le diagnostic.

 

Vous et votre médecin devez continuer à surveiller votre charge virale régulièrement pour vous assurer que les médicaments anti-VIH fonctionnent correctement et que la quantité de virus dans votre sang reste inférieure ou aussi faible que possible.

 

Si votre charge virale augmente pendant que vous prenez des médicaments anti-VIH, cela peut signifier qu'une pharmacorésistance s'est produite. Cliquez ici pour en savoir plus sur la résistance aux médicaments.

Après le début du traitement Que dois-je faire?

Vous devez également faire vérifier votre nombre de cellules CD4 régulièrement, au moins une fois par an. Des tests supplémentaires que votre médecin doit surveiller pour s'assurer que vous ne ressentez pas certains effets secondaires incluent les protéines associées à la santé du foie et des reins, votre cholestérol et votre glycémie. (Diabète ou résistance périphérique au sucre)

Et assurez-vous de discuter sans délai de tout problème que vous rencontrez avec votre schéma thérapeutique avec votre médecin. Si vous constatez que vous manquez des doses ou que vous ressentez des effets secondaires, vous pourrez peut-être changer votre régime actuel pour un régime plus facile à prendre ou associé à moins d'effets secondaires. Mais il est essentiel que vous le fassiez tôt ou tard.

Traduit par Cláudio Souza do Original en traitement contre le VIH.

 

Dix autres suggestions de lecture

  1.  VIH ou que faire?
  2. VIH / SIDA bien expliqué
  3. Infections opportunistes «IO». Il est important de savoir ce qu'ils sont et comment prévenir
  4. Cellules CD4 L'évolution de l'infection par le VIH au SIDA
  5. VIH et ganglions lymphatiques et ganglions lymphatiques et VIH
  6. Analyses de sang avant de commencer ou de changer de traitement anti-VIH
  7. Blog séropositif
  8. COVID-19 attaque tout le corps!
  9. Qu'est-ce que le VIH? Qu'est-ce que le SIDA
  10. Cellules T CD4 et CD4 Clarifier la différence!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Parlez à Claudio Souza