Il y a une vie avec le VIH

Ban Ki-moon a déclaré: Le monde a réussi à arrêter et inverser l'épidémie de sida

Le monde a réussi à arrêter et inverser l'épidémie de sida

Pendant ce temps dans la république bananière: revers sur revers, et comme le dit Benjor, avec le nouveau manager, qui n'est pas vraiment un ami….

"Notre nouvelle promesse est de mettre fin au sida en construisant un avenir durable, juste et sain pour tous", a-t-il déclaré lors de la présentation d'un rapport sur l'équilibre et l'agence des Nations Unies responsable de cette question, estime l'ONUSIDA.

Selon ce rapport, en 2014, le VIH touche encore 37 millions de personnes dans le monde, tandis que les nouvelles infections ont été réduites de 35 et liées aux décès de 41. Les nouveaux cas en particulier, ont diminué à 58, parmi les enfants, qui seront en bientôt plus contracter la maladie, a déclaré Ban Ki-moon.

«Aujourd'hui, 15 millions de personnes reçoivent un traitement anti-VIH pour sauver leur vie. Riches ou pauvres, le droit à la santé est tout », a déclaré le chef de l'ONU.

«Il y a quinze ans, il y avait une conspiration du silence. Le SIDA était une maladie de «l'autre» et le traitement était destiné aux riches.

Ils avaient tort, qu'aujourd'hui nous avons 15 millions de personnes sous traitement, 15 millions d'histoires à succès », a déclaré Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA.

Pour parvenir à l'éradication d'ici 2030, il sera nécessaire de faire en sorte que 95% des personnes séropositives soient conscientes de leur maladie, 95% reçoivent un traitement et que 95% excluent leur charge virale.

Et pour cela il sera nécessaire de mobiliser le patient, d'éduquer et de promouvoir l'indépendance économique des femmes et des adolescentsainsi que de mettre fin à la discrimination contre les chercheurs médicaux et de faire progresser les personnes séropositives.

Le rapport de l'ONU considère qu'il est essentiel d'éliminer la transmission mère-enfant, un jalon qui a déjà été atteint à Cuba, premier pays au monde à être certifié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour éliminer la transmission du sida et de la syphilis du fils de la mère .

L'ONU estime que la réponse au VIH exige un investissement dans la santé «plus intelligent» et un modèle de développement mondial qui finit par générer d'excellents résultats pour les citoyens et les économies de tous les pays.

 


Obtenez des mises à jour directement sur votre appareil gratuitement

Avez-vous quelque chose à dire? Dis-le!!! Ce blog, et le monde, c'est bien mieux avec des amis!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accept En savoir plus

Politique de Confidentialité et Cookies